0 Item

0,00 € ex. VAT

See Cart / Checkout ->-

 
  PCKENT 2
    PCK2 PURCHASE
    PCK2 YEARLY SUB.
    PCK2 MONTHLY SUB.

  DIGITAL LIBRARY
    A LA RECH. DE LA SPÉCIF.
    DE PSY. À HOMÉO.
  FICHES MAT.MÉD.HOMÉO.
    HOMÉO NOURRISSON
    HOMÉO. BUCCODENTAIRE
    L'ÂME ET L'ESSENCE
    LE COEUR 3X HEUREUX
    MATIÈRE MÉD. BOERICKE
    MAT.MÉD.HOMÉO (GUER)
    MAT.MÉD.HOM. CIBLÉE
    MAT. MED. HOMÉO. VET.
    MATERIA MEDICA VIVA
    PRAT. HOMÉO. PSY. I
    PRAT. HOMÉO. PSY. II
    SYNOPTIC I
    SYNOPTIC II



FICHES DE MATIÈRE
M
ÉDICALE HOMÉOPATHIQUE

Author : Roland ZISSU et Michel GUILLAUME

Description : 150 fiches destinées à la description de 150 médicaments essentiels en homéopathie sont rassemblés dans cette édition.
Chaque médicament est ordonnancé de façon identique, et synthétisé dans un profil valorisé qui condense l'essentiel à retenir.
Écrit par deux médecins homéopathes enseignants, ce "grand classique" est un outil performant pour tout médecin désireux d'apprendre ou de parfaire ses connaissances de la matière médicale.

System : this digital book can only be viewed under the PCKent 2 software. It is NOT a paper book.

 

Price : 28,43 € ex. VAT
 
 

French Digital Book
(Viewable under PCKent only)


FRENCH DESCRIPTION

Table Des Matières
 
acon, cimic, aesc, aeth, agar, all-c, aloe, alum, am-c, anac, ant-c, ant-t, apis, aran, arg-n, arn, ars, ars-i, arum-t, asaf, aur, bapt, bar-c, bell, bell-p, berb, bor, brom, bry, cact, calc, calc-f, calc-p, calc-s, camph, canth, caps, carb-v, card-m, caust, cedr, cham, chel, chin, cic, cina, cocc, colc, coloc, con, cupr, dros, dulc, echi, eup-per, euphr, ferr, ferr-p, fl-ac, form, gels, glon, graph, ham, hell, helon, hep, hydr, hyos, hyper, ign, iod, ip, iris, kali-ar, kali-bi, kali-c, kali-i, kali-m, kali-p, kali-s, kalm, kreos, lach, led, lil-t, syph, lyc, mag-c, mag-m, mag-p, med, meny, merc-c, merc-cy, merc, mez, mosch, mur-ac, naja, nat-c, nat-m, nat-s, nit-ac, nux-m, nux-v, op, ox-ac, petr, ph-ac, phos, phyt, plat, plb, podo, psor, puls, pyrog, ran-b, rhod, rhus-t, ric, rumx, ruta, sabin, samb, sang, sec, sel, sep, sil, sol-v, spig, spong, stann, staph, stict, stram, sulph, sul-ac, sul-ac, tab, thuj, tub, tub-r, valer, verat, verat-v, vip-r, zinc.

Introduction

« La Zissu-Guillaume » ! Voici comment je l'appelle. Nous nous connaissons depuis longtemps. Dans les années 70, j'abordais l'étude de l'homéopathie sous la houlette du docteur Pierre Robert et de son équipe d'enseignants à Marseille. À côté des « Lathoud, Duprat, Vannier-Poirier et consorts », une nouvelle matière médicale homéopathique faisait, déjà, parler d'elle. « Tu verras, elle est formidable, pratique, simple, conviviale et tu apprendras beaucoup en l'étudiant ! ». Le choix fut fait; je ne l'ai pas regretté puisque « la Zissu-Guillaume » toujours sur mon bureau, répond à mes interrogations et me relance dans l'étude plus approfondie d'un « remède ».

J'apprécie en elle :
- le système de fiches individuelles (maintenant reliées mais que l'on peut détacher),
- la classification des signes selon la hiérarchisation homéopathique (ça aide !),
- le profil valorisé du remède (ce qu'il ne faut pas oublier !),
- les relations médicamenteuses qui permettent les stratégies thérapeutiques,
- l'action générale des médicaments (que je réactualise périodiquement dans la marge !) et bien d'autres choses encore...

Deux grands médecins homéopathes ont donné naissance à cette œuvre moderne et originale. Ces deux praticiens et pédagogues de grande qualité nous offrent leur formidable expérience de la thérapeutique homéopathique.

« L'examinateur » Roland Zissu m'a laissé un souvenir impressionnant lors de mon passage du diplôme d'homéopathie. Puis la chance et le privilège de bénéficier de ses enseignements se sont présentés à moi au fil des années. Monsieur Zissu, travailleur rigoureux et infatigable, dévoué à l'homéopathie, reste toujours disposé à partager ses connaissances et à soutenir la recherche de chacun. Il est devenu pour moi un exemple. Je n'hésite pas à consulter régulièrement ses nombreux ouvrages, cours et conférences, si riches. Sa magistrale Matière Médicale Constitutionnelle est une autre œuvre incontournable. Pour notre joie, il aime encore nous accompagner, nous guider dans nos Formations Médicales Continues Homéopathiques.

Je connais le docteur Michel Guillaume pour l'avoir apprécié au cours d'exposés ou de communications dans des congrès d'homéopathie. Certains des médecins homéopathes qu'il a formés m'ont parlé de lui. Ils se souviennent de la passion, de l'intelligence, de l'humour et de la compétence avec lesquels il leur a fait découvrir la thérapeutique homéopathique.

Je me réjouis de pouvoir remercier ici ces deux maîtres pour la transmission de leur savoir et pour l'élaboration de cette matière médicale tant appréciée.

« La Zissu-Guillaume » ! Vous l'avez choisie ! Elle restera longtemps votre compagne de route. Je souhaite que vous la compulsiez très souvent, que vous l'usiez comme un outil performant et qu'avec elle vous avanciez dans la connaissance de l'homéopathie.

Docteur Guy VILLANO
Janvier 1999

...

Exemple

ALLIUM CEPA

ACTION GÉNÉRALE

C'est l'oignon, de la famille des Liliacées. Double action :

  1. Dans le temps : aiguë, rapide, inflammatoire avec catarrhe sur les muqueuses, névralgique (sur les nerfs périphériques), accessoirement dépressive sur le système nerveux central, avec phase d'excitation réflexe, d'où anxiété.
  2. Dans l'espace : cette action inflammatoire est localisée au niveau :
    1. Des muqueuses respiratoires supérieures : nez et larynx; trompe d'Eustache.
    2. Des muqueuses oculaires : conjonctives.
    3. Des muqueuses intestinales : coliques avec flatulence.

L'action sur les nerfs périphériques (sensitifs) explique les phénomènes névralgiques (au niveau des muqueuses atteintes et des moignons d'amputation).

TYPE

Il n'en existe aucun, ou plutôt tous les sujets peuvent être justiciables du remède.


SIGNES ÉTIOLOGIQUES

Uniquement acquis :

  1. Vents froids et humides (printemps ou automne); pieds mouillés.
  2. Périodes de dissémination des pollens (pollinose).
  3. Interventions chirurgicales ou traumatismes, entraînant notamment une amputation d'un membre (névrite).

SIGNES PSYCHIQUES

Liés aux épisodes aigus (remède d'états aigus).

  1. Fond dépressif : somnolence, bâillements, tristesse, apathie, anxiété.
  2. Excitation avec désespoir en cas de coliques intestinales.

SIGNES GÉNÉRAUX CARACTÉRISTIQUES

  1. Sensations d'élancement aigu, filiforme (accompagnant les phénomènes inflammatoires ou névritiques).
  2. Sécrétions et excrétions de mucus clair.
  3. Latéralité gauche, de gauche à droite.

MODALITÉS

< chaleur, chambre chaude, le soir, par l'humidité.
> froid, chambre fraiche, en plein air, par le mouvement.

SIGNES RÉGIONAUX MAJEURS

  1. Céphalée avec coryza, cesse pendant les règles, reparaît après.
  2. Coryza avec éternuements, sensation de muqueuse à vif, écoulement muqueux, abondant, clair, excoriant les narines et la lèvre supérieure, accompagné d'un larmoiement abondant mais non excoriant.
  3. Irritation laryngée avec enrouement, douleur et chatouillement laryngés, provoquant une toux sèche, cassante, spasmodique < en respirant de l'air froid (seul symptôme aggravé par le froid) mais aussi par la chaleur, avec besoin de porter la main au cou pour atténuer la douleur déchirante à chaque secousse provoquée par la toux.
  4. Rougeur oculaire avec douleurs piquantes et brûlantes, photophobie et larmoiement non irritant.
  5. Douleur vive dans la gorge irradiant vers la trompe d'Eustache et l'oreille.
  6. Coliques flatulentes (après avoir eu les pieds mouillés ou par les crudités), surtout péri-ombilicales, < étant assis, pliant en deux, et améliorées par le mouvement et l'émission de gaz fétides; diarrhée après minuit et le matin.
  7. Douleurs névralgiques, peu étendues, filiformes (face, tête, nuque, thorax), accompagnant les phénomènes inflammatoires; douleurs des moignons d'amputation, intolérables et épuisantes.

USAGE CLINIQUE

Remède d'états aigus, d'intérêt régional, il présente trois indications majeures et une accessoire :

  1. Affections respiratoires (nez et larynx) : coryzas aigus (a frigore, viral, spasmodique allergique, type pollinose); otalgies en rapport avec un coryza; laryngites aiguës; laryngo-trachéite aiguës, toutes affections à leur période de début.
  2. Affections oculaires : conjonctivites en rapport avec un coryza.
  3. Affections nerveuses : névralgies (en rapport avec les affections précédentes), névrites post-traumatiques ou post-opératoires, notamment au niveau des moignons d'amputation.
  4. Accessoirement : coliques flatulentes.

RELATIONS MÉDICAMENTEUSES

  1. Complémentaires :
    1. Diathésiques : CALCAREA CARBONICA, SULPHUR, PSORINUM.
    2. Symptomatiques : PULSATILLA (catarrhe respiratoire), THUYA (coliques flatulentes).
  2. Remèdes de fond : SULPHUR, PSORINUM (rhume des foins).
  3. Remèdes évolutifs :
    • vers l'amélioration : SULPHUR;
    • vers l'aggravation : PHOSPHORUS, ARSENICUM ALBUM.
  4. Incompatibles : ALLIUM SATIVUM, ALOE et EUPHRASIA (caractères des catarrhes opposés).
  5. Antidotes : ARNICA, CHAMOMILLA, NUX VOMICA, THUYA, VERATRUM ALBUM.
  6. Remèdes symptomatiques à comparer :
    1. Catarrhe oculo-nasal :
      • avec fièvre : ACONIT, GELSEMIUM, PULSATILLA;
      • avec ou sans fièvre : ARSENICUM ALBUM, EUPHRASIA, KALI IODATUM, SABADILLA, STICTA PULMONARIA.
    2. Douleurs névritiques (moignons d'amputation) : ASA FOETIDA, HYPERICUM, PHOSPHORICUM ACIDUM.
    3. Coliques flatulentes : COLOCYNTHIS (expulsion des gaz ne soulage pas), MOMORDICA BALSAMINA et RAPHANUS (incarcération des gaz), THUYA (diarrhée après avoir absorbé des oignons).

Remarque sur son emploi : 4 CH dans les états aigus, 7 à 15 CH dans la pollinose ou les coryzas à répétition; de toutes façons : faire attention au blocage des éliminations (nasales notamment) avec risque de sinusite en cas de sensibilité des sinus (sinusite latente ou muette cliniquement) si le remède est donné trop fréquemment.


PROFIL VALORISÉ D'ALLIUM CEPA

  1. Sous l'effet de vents froids et humides, au printemps ou à l'automne de préférence, ou après avoir eu les pieds mouillés, ou encore durant la période de dissémination des pollens, ou enfin après un traumatisme sur les nerfs ou après une intervention chirurgicale (amputation).
     
  2. Somnolence, bâillements, tristesse et apathie (lors des épisodes aigus), excitation avec désespoir (pendant les coliques flatulentes), anxiété.
     
  3. Sensations d'élancements aigus, filiformes.
     
  4. Sécrétions et excrétions de mucus clair.
     
  5. Latéralité gauche, de gauche à droite.
     
  6. Aggravations par la chaleur, dans une chambre chaude, le soir, par l'humidité; améliorations par le froid, dans une chambre fraiche, au plein air, par le mouvement.
     
  7. Céphalée avec coryza, cesse pendant les règles, reparaît ensuite.
     
  8. Coryza avec ÉTERNUEMENTS, sensation de muqueuse à vif, écoulement muqueux, abondant, clair, EXCORIANT LES NARINES ET LA LÈVRE SUPÉRIEURE, accompagné d'un larmoiement abondant mais NON EXCORIANT.
     
  9. Enrouement avec douleur et chatouillement laryngés, toux sèche, cassante, spasmodique, pire en respirant de l'air froid, mais aussi à la chaleur, avec besoin de porter la main au cou pour atténuer la douleur déchirante à chaque secousse de toux.
  10. Rougeur oculaire avec douleurs piquantes et brûlantes, photophobie et larmoiement NON IRRITANT.
     
  11. Coliques flatulentes < assis, pliant en deux, et > par le mouvement et l'émission de gaz fétides.
     
  12. Douleurs névralgiques, filiformes accompagnant les phénomènes inflammatoires : douleurs au niveau des moignons d'amputation, intolérables et épuisantes.