0 Item

0,00 € ex. VAT

See Cart / Checkout ->-

 
  PCKENT 2
    PCK2 PURCHASE
    PCK2 YEARLY SUB.
    PCK2 MONTHLY SUB.

  DIGITAL LIBRARY
    A LA RECH. DE LA SPÉCIF.
    DE PSY. À HOMÉO.
    FICHES MAT.MÉD.HOMÉO.
    HOMÉO NOURRISSON
    HOMÉO. BUCCODENTAIRE
    L'ÂME ET L'ESSENCE
    LE COEUR 3X HEUREUX
    MATIÈRE MÉD. BOERICKE
    MAT.MÉD.HOMÉO (GUER)
    MAT.MÉD.HOM. CIBLÉE
    MAT. MED. HOMÉO. VET.
  MATERIA MEDICA VIVA
    PRAT. HOMÉO. PSY. I
    PRAT. HOMÉO. PSY. II
    SYNOPTIC I
    SYNOPTIC II



MATERIA MEDICA VIVA

Author : George Vithoulkas

Description : Prix Nobel alternatif en 1996 pour ses travaux dans le domaine de l'homéopathie classique, George Vithoulkas est également le fondateur et le directeur de l'International Academy of Classical Homeopathy.
Cette encyclopédie de référence qu'est la "Materia Medica Viva", est le fruit de l'immense expérience qu'il a accumulée au fil des dizaines de milliers de cas qu'il a traités, ainsi que de sa vision contemporaine d'une homéopathie respectueuse de ses fondements.
Les volumes suivants sont actuellement disponibles sous PCKent :
Vol. 1 : Trad. Jean-Claude Ravalard
Vol. 2 : Trad. Olivier Riccobono
Vol. 3 : Trad. Diane Luquette
Vol. 4 : Trad. Bernard Decrette
Vol. 8 : Trad. Alain Delaunay
Vol. 9 : Trad. Alain Delaunay

System : this digital book can only be viewed under the PCKent 2 software. It is NOT a paper book.

 

Price : 30,10 € ex. VAT l'unité

Vol. 1 - Abelmoschus à Ambrosia Artemisiae Folia (36€ TTC)
Vol. 2 - Ammoniacum Gummi à Argentum Nitricum (36€ TTC)
Vol. 3 - Arnica à Avena Sativa (36€ TTC)
Vol. 4 - Bacillinum à Benzoic Acid (36€ TTC)
Vol. 8 - Carduus Marianus à Cicuta Virosa (36€ TTC)
Vol. 9 - Cimicifuga Racemosa à Conium Maculatum (36€ TTC)


 
 
 


French Digital Book
(Viewable under PCKent only)


FRENCH DESCRIPTION

Table Des Matières
 
Vol. 1 : abel, abies-c, abies-n, abrot, absin, acal, acet, acet-ac, acon, act-sp, adon, adren, aesc, aeth, agar, ail, alet, all-c, all-s, aloe, alumn, alum, alum-sil, ambr, ambro.

Vol. 2 : ammc, am-br, am-c, am-caust, am-m, aml-n, anac, anag, anan, ang, anh, anth, anthr, ant-c, ant-t, antipyrin, apis, apium-g, apoc-a, apoc, apom, aq-mar, aral, aran, aran-s, aran-t, arg-m, arg-n.

Vol. 3 : arn, ars, ars-br, ars-h, ars-i, ars-s-f, arum-t, arund, asaf, asar, asc-t, aspar, astac, aster, atro, aur-a, aur-br, aur-i, aur, aur-m, aur-m-n, aur-s, aven.

Vol. 4 : bac, bad, bapt, bar-c, bar-i, bar-m, bar-s, bell, bell-p, benz, benz-ac.

Vol. 8 : card-m, caust, cham, chel, chin, cic.

Vol. 9 : cimic, cina, cist, clem, cocc, coff, colch, coloc, con.

Avant-Propos

Bill Gray, M.D.
Concord, Californie,
Septembre 1992

George Vithoulkas est de loin le meilleur homéopathe et enseignant que j’ai eu le privilège de rencontrer dans ma carrière. Je l’ai rencontré pour la première fois au milieu des années 70 et j’ai étudié l’homéopathie avec assiduité sous sa direction pendant plusieurs années. Son enseignement a eu un impact incommensurable sur ma prescription ainsi que sur celle de toute une génération d’homéopathes du monde entier. Il a donné de la clarté aux fondements théoriques d’Hahnemann et de Kent dans son livre, "La Science de l’Homéopathie". Depuis, il a travaillé inlassablement à la "Materia Medica Viva", à quelques autres livres, à l’approche informatique et enfin à la création d’une école d’homéopathie classique.
Tous ceux qui ont été témoin des prescriptions lumineuses de George, même au cours de séances publiques d’information, ont été impressionnés par la profondeur et l’étendue de sa compréhension de la matière médicale et de la nature humaine. Nous avons attendu avec impatience l’achèvement de la "Materia Medica Viva" pendant plus d’une dizaine d’années. Rédigée en termes contemporains par un véritable maître en homéopathie, elle constituera assurément le point de départ de toute étude, et un outil de référence, dans ma pratique personnelle et dans celle des générations d'homéopathes passionnés à venir...
 

Exemple

ALOE

Vera Aloe, Barbadensis vel Socotrina, Aloe Soccotrina.

Ordre naturel des Liliacées.
Famille : Jussieu [substance végétale] - Hexandrie monogynie, L.

Technique de préparation : une teinture est préparée à partir de la résine rouge vif de la plante, par trituration.

CARACTÈRES PRINCIPAUX

C'est un remède qui affecte en premier lieu le système digestif et plus particulièrement la partie terminale du gros intestin. Sa tendance est de produire une congestion veineuse responsable d’une plénitude dans tout le corps, mais plus précisément dans la région hépatique, une plénitude abdominale, rectale et intestinale. La pathologie pour laquelle vous trouverez qu’Aloe est principalement indiqué, c’est la colite spasmodique ou ulcérative.

Cependant, j'ai trouvé que la grande caractéristique de ce remède est le souci qu’éprouve le patient pour sa pathologie de l’ensemble de son appareil digestif – de l’ingestion à la défécation. Aloe est facilement dérangé par l’absorption alimentaire, la digestion et l’expulsion.

Si vous avez à traiter un tel cas et que vous mettez un certain temps à reconnaître le remède, vous découvrirez que le patient adopte un comportement hypochondriaque vis-à-vis de sa "selle" et des troubles qui l’affectent. Le patient peut se plaindre de façon constante d’être incapable d’avoir une selle normale, et bien qu’il puisse avoir plusieurs selles par jour, il reste insatisfait.

Aloe peut vraiment reproduire un état où il y a une intense activité intestinale, comme s’il existait une inflammation intestinale depuis quelques jours, durant laquelle le malade peut avoir plusieurs selles par jour, puis une période d'inactivité totale peut lui succéder. La selle n'est pas diarrhéique, mais molle, non formée et il peut y avoir plusieurs selles le matin, pendant plusieurs jours, et ce, dans un crescendo, par exemple trois selles le premier jour, quatre selles le second, cinq selles le quatrième jour, etc. Cette séquence peut être suivie d’une constipation opiniâtre pendant deux ou trois semaines sans aucune selle ou très peu de matières émises avec grande difficulté.

Ce qui précède ou une situation analogue fait douter le patient quant à l’efficacité de son rectum. Il peut souvent émettre quelques vents, et avec les gaz ou à la place, une petite quantité de selles molles. Le patient en a conscience et essaye de l’éviter, mais il y a beaucoup de flatulence et de gargouillement et de bouillonnement dans le ventre; avec les selles, émission d’une grande quantité de gaz, avec peu de soulagement et vous aurez tendance à lui prescrire Podo. ou Lyc. avec peu ou pas de résultat.

Ce syndrome agace le patient énormément. Il peut ressentir de la colère contre sa maladie et est presque en permanence préoccupé par son transit. Pourquoi ne puis-je avoir une selle normale ? Où cela me mène-t-il ? Vais-je avoir une selle normale ou non ? Aujourd’hui, je n’ai pas été à la selle, et ainsi de suite. Il en est si préoccupé qu’il vous donnera l’impression qu’il est très anxieux au sujet de sa santé. Si vous lui demandez de façon directe s’il a peur d’avoir un cancer, il le niera mais il admettra que tous ces problèmes l’agacent beaucoup et le rendent quelque peu anxieux.

Il semble y avoir une sensation gênante dont l’origine se situe au niveau du rectum; ce peut être lié à de nombreux facteurs, par exemple, un prurit intense, profondément situé dans le rectum, une sensation de plénitude liée à la présence de selles qui ne peuvent être expulsées, une douleur profonde hémorroïdaire, la présence de mucosités dans les selles, ou un écoulement involontaire de selles ou de mucosités. Quelle qu’en soit la cause, le résultat est toujours le même : désagrément extrême qui mène le patient au désespoir, et parfois le pousse à se mettre un doigt dans le rectum pour le soulager du prurit ou de quelque autre sensation qu’il puisse y ressentir.

Votre dernière observation sera que "sa selle et son rectum" le préoccupent tellement qu’il ne peut penser à rien d’autre; c’est au moins l’impression qu’il vous donnera.

Une importante keynote d'Aloe qui peut toujours vous orienter vers sa prescription est le manque de contrôle qu'il a sur ses sphincters de l'anus dans les états aigus et chroniques. Kent décrit admirablement ceci dans les états aigus : "Symptômes diarrhéiques et dysentériques. Dans les poussées diarrhéiques, il a un jaillissement de matières liquides, jaunes, malodorantes, excoriantes, qui brûlent comme du feu et irritent l´anus. Il retient difficilement ses selles; il n´ose pas penser à autre chose qu´à son sphincter parce que, dès qu´il l´oublie, ses selles s´échappent. Il ne peut pas laisser passer le moindre gaz, parce qu´en même temps il y aura un jet de matières. Avec sa diarrhée, Aloe a l´abdomen distendu par les gaz, qui occasionnent une sensation de réplétion et de tension et l´obligent à aller souvent à la selle.

...


Généralités

Approprié aux sujets obèses aux habitudes sédentaires, de tempérament lymphatique ou hypochondriaque. Flegmatique, indolent.

Nous devons souligner également la congestion du système porte avec stase et la tendance de ce remède aux hémorroïdes qui sortent comme "une grappe de raisins."

Faiblesse avec transpiration; en entrant dans une pièce chaude; après avoir vomi; suite à des aliments acides.
Évanouissement après une diarrhée, également après la selle.
Désir d'air froid.
Sensation de congestion et de plénitude sur toute la surface du corps.
Afflux de sang avec anxiété et agitation.
Sensation d'un bouchon interne.

Aggravations : Il y a une aggravation générale à la chaleur; après avoir mangé; suite à des huîtres; à la saison chaude; dans une pièce chaude; le matin à 5 ou 6h. Aggravation des symptômes de colite après haricots et pois.

Amélioration au grand air, à l’air frais, par les applications froides, en passant un vent, après le thé. Besoin de stimulants.

Aloe a la réputation d’éclaircir un cas après l’absorption de nombreux remèdes. Je n'ai pas pu comprendre cette réputation ou la justifier.

Vertige - Tête

Il y a un vertige étrange comme s’il se trouvait sur un lieu plus élevé qu'en réalité, comme s’il était assis sur une chaise très haute, sensation ressentie surtout après les repas.
Vertige en lisant; après frayeur; en se penchant; en se levant d'un siège; après congestion; après exposition au soleil; suite de suppression de règles; après commotion cérébrale.
Un enfant pendant une poussée dentaire devient soudainement rouge et tombe inconscient.
Congestion céphalique due à une stase veineuse. Il doit se tenir assis bien droit. La tête lui semble très chaude et il désire y appliquer quelque chose de frais.
Céphalée brûlante comme si le cerveau était agité par de l’eau bouillante.
Hyperémie de la tête pendant la selle. Douleur dans la tête avant la selle. Céphalée après selles insuffisantes.
Céphalée sourde en travers du front avec pesanteur oculaire et nausée.
Les céphalées sont aggravées par la chaleur et améliorées par les applications froides.
Céphalées avant et après les règles, disparition pendant les règles.
Sensation comme si de l’air traversait la tête. Sensation d’agrandissement de la tête.
Douleur dans les tempes avec extension aux yeux.
Une grande particularité de ce remède est l'alternance de symptômes de la tête avec différents autres symptômes.
Symptômes céphaliques alternant avec des symptômes abdominaux ou utérins ou avec des douleurs du dos, des lumbagos. Céphalées qui alternent avec les hémorroïdes.
Pellicules.

Yeux

Congestion oculaire. Larmoiement.
La douleur frontale lui fait partiellement fermer les yeux.
Contraction des paupières dans la journée, plus du côté gauche. Douleurs profondes dans les orbites.
Scintillements visuels. Couleurs devant les yeux; des cercles jaunes se déplacent devant les yeux.
Obscurcissement de la vision en écrivant. Scotome.

Oreilles

Il y a une sensibilité particulière aux sons, surtout la musique qui peut la faire trembler. Elle la déteste (dans l'hystérie).
Sensation d’engourdissement derrière les oreilles en serrant les dents.
Douleur déchirante dans l’oreille à gauche d’abord puis à droite.
Bruits et douleurs dans l’oreille en mâchant. Bruit de craquement en bougeant la mâchoire.

Nez

Froideur de la pointe de nez.
Rougeur du nez au grand air froid alors que le reste du visage n'est pas rouge. Epistaxis après le réveil.
Sécheresse du nez.
Douleur brûlante pendant le coryza.

Visage

Chaleur du visage lorsqu’il est énerve et pendant le mal de tête.
Lèvres sèches et gercées. Lèvres sèches et squameuses, il les lèche continuellement avec la langue.
Rougeur, crevasses et saignements des lèvres.

Bouche

Langue blanc jaunâtre.
Sensation de froid du côté gauche de la langue.
Plaques douloureuses à l'intérieur des joues. Difficulté pour sortir la langue, mouvement responsable de douleur. Ulcères jaunes dans la bouche et sur la langue.
Goût d'encre ou de fer dans la bouche. Goût métallique.
Langue et bouche sèches.
Accumulation de salive dans la bouche.
Sensation comme si le palais était enflé.

Gorge

Masses de mucus épais comme de la gelée dans la gorge qui sont facilement émises après s’être levé. Rugosité, comme brûlé.
Douleur dans la gorge comme si le voile du palais et la luette étaient enflés.

Estomac

Dans l'estomac en général, nous observons une association immédiate entre l'appétit, l’alimentation et la fonction digestive. Il y a certainement un déséquilibre qui s’exprime de différentes manières :
Appétit augmenté le soir, et le matin après la selle.
Appétit augmenté pendant la diarrhée.
Après avoir mangé il y a une pulsation et une irritation sexuelle.
Affamé après la selle. Sensation de vide gastrique après la selle.
Indigestion.
Dérangement gastrique après bière et mauvais régime.
Désirs de choses juteuses, de fruits, surtout de pommes; de choses salées. Aversion pour la viande ou désir de viande.
Soif en mangeant. Soif après le dîner.
Éructations amères et douleurs après avoir bu de l’eau. Douleurs après le petit déjeuner.
Les éructations améliorent la sensation de pesanteur gastrique.
Les choses aigres l’incommodent, provoquent indigestion et sentiment général de faiblesse.
Douleur au creux de l'estomac après un faux pas.
Hématémèse.
Aggravation des douleurs gastriques après une secousse et le mouvement avec irradiation habituellement vers le haut, vers le thorax et la gorge.
Vomissements de mucus épais lors de la selle, ou après avoir bu de l’eau.
Distension de l'épigastre et des deux hypocondres.
Plénitude épigastrique avec grand désir de stimulants.

...


CLINIQUE

Affections de l'anus. Alternance de constipation et de diarrhée. Gastro-entérite. Choléra.

Dysenterie. Hémorroïdes. Proctite. Prolapsus de l’utérus, de l’anus. Affections de la prostate.

Lumbago. Douleur sacrée.

ÉTIOLOGIE

Habitudes sédentaires.

RELATIONS

Proche de : Aesculus, Podo., Sépia.
Complémentaire : Sulphur.
Remèdes qui suivent bien : Kali bichromicum, Sepia, Sulphur et Sulphurosum acidum.

ANTIDOTES

Antidoté par: Sulphur, Moutarde, Camph., Lycopodium et Nux vomica.

DOSAGE

De 3x à CM.